Nouvelles photos « Actualités – Breizh Flag Trip Tour

Archive pour la catégorie ‘Nouvelles photos’

Les Iles Samoa, 138ème membre du Breizh Flag Trip Tour !

lundi 21 mars 2011

C’est au milieu du Pacifique que le BFTT a trouvé son dernier membre, Jérémy nous emmène sur des plages de sable blanc, atolls, lagons, récifs coralliens… les Îles Samoa sont du concentré de paradis, dorénavant à la sauce Gwenn Ha Du !

Ce petit pays insulaire devient notre 138ème membre, c’est avec une grand joie que tout les Bretons et toute l’équipe du BFTT, accueille ce nouveau pays.

Les ou le Samoa, anciennement les Samoa occidentales, en forme longue l’État indépendant des Samoa, l’État indépendant du Samoa ou l’État indépendant des Samoa occidentales, en samoan Samoa et Malo Sa’oloto Tuto’atasi o Samoa, anciennement Samoa I Sisifo, en anglais Samoa et Independent State of Samoa, anciennement Western Samoa, constituent un État indépendant de Polynésie, comprenant quatre îles habitées (Upolu, Savai’i, Manono et Apolima) et six îlots inhabités, dans le sud de l’océan Pacifique. Cet État constitue la partie occidentale de l’archipel des Samoa, la partie orientale étant sous administration américaine. Les deux plus grandes îles sont Upolu et Savai’i, à l’ouest. La capitale Apia et l’aéroport international de Faleolo sont situés sur la côte nord d’Upolu.

Le changement de nom en juillet 1997 (et la disparition du nom samoan de I Sisifo, c’est-à-dire « occidentales », « au couchant ») manifeste la volonté de voir un rapprochement avec les Samoa américaines et l’archipel entier réuni.

Les Samoans constituent, par ordre d’importance, la deuxième population polynésienne après les Māori de Nouvelle-Zélande.

Indépendant depuis 1962, Samoa, est classé 173 ème pays par sa population (217 083 hab) , 164 ème par sa superficie (2 944²) et surtout  138 ème pays a être traversé par le BFTT.

Sa capitale : Apia

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Samoa

Et si pour Noel, nous allions au Pakistan !

jeudi 23 décembre 2010

Après Djibouti, direction le Pakistan, ce pays magnifique, connu quasiment uniquement que par ses habitants. Muhammed nous fait visiter sa ville Lahore, grande ville pakistanaise, moins connu qu’Islamabad ou que Karachi mais toute aussi magnifique. Le BFTT pose fièrement devant différents monuments de cette ville, et à la vue des photos, une envie soudaine nous empresse d’aller visiter ce beau pays…

Grâce à Muhammed, nous sommes à 136 pays traversés, et le BFTT ne s’arrête pas là !

Le Pakistan, en forme longue la République islamique du Pakistan, en ourdou Pākistān et Islāmī Jumhūrīyah Pākistān, est un république islamique asiatique entouré par l’Iran, l’Afghanistan, la Chine, l’Inde et la mer d’Oman. Fondé le 14 août 1947, le Pakistan entretient des relations tendues avec l’Inde depuis sa création en raison du partage entre ces deux pays du territoire du Cachemire. Les deux pays se sont affrontés durant trois guerres successives. Il entretient également des relations difficiles avec l’Afghanistan concernant la lutte contre les talibans dans les régions tribales. En revanche, le Pakistan est un allié des États-Unis dans la région et entretient des relations cordiales avec la République populaire de Chine, ayant été le premier pays à reconnaitre le régime chinois, en 1950. Le Pakistan dispose de l’arme nucléaire après avoir fait ses essais officiels en 1998.

Avec 180 millions d’habitants en 2009, le Pakistan est le sixième pays le plus peuplé du monde, avec la deuxième plus nombreuse majorité musulmane après l’Indonésie. Il fait partie des Next Eleven, onze pays à fort potentiel économique pour le XXIe siècle[2]. Il est membre de l’Organisation des Nations unies (ONU), du Commonwealth et de diverses autres organisations de développement économique.

Le Pakistan a connu, depuis son indépendance, des temps de démocratie et de dictatures militaires. L’histoire récente du pays a été fortement influencée par Ali Bhutto, sa fille Benazir Bhutto et Nawaz Sharif, ainsi que par les coups d’État du général Zia en 1977 et de Pervez Musharraf en 1999. Le régime politique pakistanais est actuellement démocratique et parlementaire. Depuis la fin des années 1990, le Pakistan fait face à une insurrection talibane provenant des régions tribales du nord-ouest du pays, et l’armée pakistanaise se livre à des opérations militaires contre eux depuis 2004. De nombreuses attaques terroristes, souvent revendiquées par les talibans du Pakistan, frappent le nord du pays, principalement à Peshawar, Lahore ou Rawalpindi, et ont redoublé depuis 2007.

Le Pakistan est classé 6 ème pays par sa population (170 209 000 hab) , 34 ème par sa superficie (803 940 km²) et surtout  136 ème pays a être traversé par le BFTT.

Sa capitale : Islamabad

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pakistan

Zoom sur les Bermudes

jeudi 3 septembre 2009

un nouveau territoire conquis par le BFTT, les îles Bermudes, célèbres pour leur triangle ou le bermuda, un peu d’histoire sur cette dépendance de la couronne :

L’archipel des Bermudes doit son nom au navigateur espagnol Juan Bermudez qui le découvrit en 1503. Des Anglais y établirent des bases dès 1609 à la suite d’un naufrage et fondèrent la première capitale Saint-George en 1612. Les premiers esclaves furent amenés d’Afrique en 1616 et la colonisation anglaise officialisée en 1684. L’archipel est devenu britannique en 1707 avec la création de la Grande-Bretagne (l’unification de l’Angleterre et de l’Écosse).

Au début du XXe siècle, alors que les moyens de transport et de communication étaient en plein essor, les Bermudes devinrent une destination très à la mode pour les riches touristes britanniques, américains et canadiens. De plus, les droits de douane érigés en 1930 par les États-Unis à l’encontre de ses partenaires commerciaux eurent pour effet de réduire considérablement les exportations agricoles des Bermudes.

Ces exportations agricoles, qui étaient jadis florissantes, concernaient surtout les légumes frais. Cette situation nouvelle incita le territoire d’outre-mer britannique à développer une industrie touristique qui se situe maintenant juste derrière le commerce international par son importance économique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Bermudes devinrent une importante base militaire du fait de leur position dans l’océan Atlantique. En 1941, les États-Unis passèrent un accord avec le Royaume-Uni. En échange de la cession de destroyers américains, les Britanniques concédaient aux Américains, pour une durée de 99 ans, un terrain dans le but d’y établir des bases militaires aériennes et navales.

À partir du 1er septembre 1995, les deux bases américaines cessèrent de fonctionner ainsi que les bases britannique et canadienne.

Quelques chiffres :  Sous dépendance du Royaume-Uni, Les Bermudes ont

65 773 hab. et une superficie de 53.3 km ². Capitale : Hamilton

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bermudes

Israël, 90ème pays membre du BFTT !

lundi 17 août 2009

Après la croatie et ses bords de mer Adriatique, on se dirige un peu plus au Sud Est, sur les rives de la grande bleue pour accoster au pays de la croix de David, en Israël, un peu d’histoire sur ce pays qui en est très chargé :

Israël est un pays du Proche-Orient situé sur la côte orientale de la Méditerranée. Depuis sa création en 1948, il se définit comme l’État du peuple juif, héritier de l’Israël biblique. Il est le seul pays où l’hébreu est langue officielle ; son régime politique est de type démocratie parlementaire.

L’État d’Israël a été impliqué dans plusieurs conflits armés avec les pays arabes voisins et reste impliqué dans le conflit israélo-palestinien.

L’histoire de cet État s’inscrit dans la continuité de l’histoire du peuple juif et de l’histoire du sionisme. Son indépendance est vue par ses pères fondateurs comme la mise en œuvre des promesses de la Déclaration Balfour de 1917. Les premières années du pays sont marquées par l’arrivée des rescapés de la Shoah et d’importantes vagues d’immigration juive en provenance de nombreux pays du monde.

Pour les historiens palestiniens et arabes, ainsi que plusieurs historiens israéliens appartenant au groupe des nouveaux historiens, la création de l’État est marquée par l’expulsion de 800 000 Palestiniens. Selon l’historiographie israélienne traditionnelle, au contraire, les réfugiés (500 000 tout au plus) se sont pour la plupart enfuis volontairement, répondant aux appels de dirigeantsqui leur promettaient un retour rapide après la victoire.

Les frontières du pays ont largement évolué depuis le plan de partage de la Palestine de 1947 voté par les Nations unies par 33 voix pour, 13 contre et 10 abstentions, au gré des guerres israélo-arabes, des armistices et des traités de paix.

Certaines résolutions de l’ONU ont revêtu une importance capitale pour Israël, entre autres la résolution 181 qui soutient notamment la constitution d’un État juif, puis les résolutions 242 (1967) du 22 novembre 1967 et 338 du 22 octobre 1973 du Conseil de sécurité, qui proposaient un cadre pour le règlement du conflit israélo-arabe.

À ce jour, l’Égypte, la Jordanie, la Mauritanie (Nouakchott a rompu tous ses liens diplomatiques avec Israël depuis le mois de mars 2009) et l’Autorité palestinienne ont reconnu l’État d’Israël, mais pas les autres pays arabes. La Syrie, l’Iran et des groupes politiques hostiles qui ne reconnaissent pas l’existence d’Israël, comme le Hamas, le désignent par les expressions « entité sioniste » et refusent officiellement tout contact avec Israël.

Quelques chiffres :  Indépendant depuis 1948, Israël est classé 98 ème pays par sa population (7 282 000 hab) , 148 ème par sa superficie (20 770 km²) et surtout 90 ème pays a être traversé par le BFTT.

Sa capitale : Jérusalem.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Isra%C3%ABl

La Croatie, 89ème pays du BFTT !

dimanche 16 août 2009

Après la république du Salvador, on retourne en Europe pour traverser notre 89ème pays, la Croatie a été épinglée par notre Gwenn ha Du ! Un peu d’histoire sur ce si beau pays :

La Croatie ( en croate : Hrvatska) ou République de Croatie (en croate : Republika Hrvatska) est un État d’Europe du Sud qui s’étend de l’extrémité orientale des Alpes, sur ses confins au nord-ouest et des plaines pannoniennes au nord-est, jusqu’au littoral de la mer Adriatique au sud, en passant par le massif montagneux des Alpes Dinariques au centre. Elle est entourée par la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro. Sa capitale est Zagreb. La Croatie est candidate à l’adhésion à l’Union européenne et est membre de l’OTAN.

Les principales villes de Croatie sont Zagreb, Split, Dubrovnik, Rijeka, Osijek, Zadar, Slavonski Brod, Pula, Šibenik et Varaždin.

La Croatie fut, tout au long de son histoire, au carrefour de quatre grands espaces culturels, ce qui confère une richesse à son patrimoine, tant architectural qu’artistique. Outre le caractère slave de ses habitants qui remonte à la fin du VIe siècle, la Croatie a subi les influences vénitiennes sur la côte dalmate d’une part, et les influences austro-hongroises dans les plaines du nord de Slavonie et dans le bassin du Danube d’autre part. Cet héritage vient se superposer à celui préroman – romain et byzantin – plus diffus mais auquel elle doit sa tradition chrétienne. Le voisinage immédiat de l’Empire ottoman, du XVe au XIXe siècle, dont l’expansion s’est arrêtée en terre croate, a également eu son importance puisque la Croatie en a hérité ses frontières actuelles en forme de « fer à cheval ».

La Croatie contemporaine est également l’héritière du Royaume croate médiéval, d’abord indépendant puis associé en 1102 à la couronne hongroise et en 1527 intégré aux terres des Habsbourg, devenues l’Autriche-Hongrie de 1867 à 1918. Au début du XVe siècle, la province côtière de Dalmatie devint vénitienne pour quatre siècles, puis française de 1809 à 1814, au sein des Provinces illyriennes qui mirent fin à la république de Raguse. Les Croates aspirèrent à la formation d’un Royaume de Croatie-Slavonie-Dalmatie, dans le cadre de la monarchie austro-hongroise, mais l’accord austro-hongrois de 1867 laissa le Royaume de Dalmatie à l’Autriche, tandis que le Royaume de Croatie-Slavonie demeurèrent en Hongrie.

Si les Croates ont toujours lutté, depuis la fin du XIe siècle, pour conserver leur autonomie, le sentiment pan-slave et yougo-slave s’y développa à partir des années 1830. Le XIXe siècle vit, pour la première fois, la Croatie unie à ses voisins slaves. De 1918 à 1941, ce fut sous la forme d’un royaume centralisé sous le sceptre d’une dynastie serbe, au sein du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, qui fut renommé Royaume de Yougoslavie le 6 janvier 1929 (Yougoslavie signifiant Pays des Slaves du Sud). En 1941, après l’invasion de la Yougoslavie par les armées du IIIe Reich, l’État indépendant de Croatie – État fasciste satellite de l’Allemagne nazie – fut mis en place par cette dernière. Par rapport à la Croatie actuelle, cet État fut amputé d’une partie de la Dalmatie et de l’Istrie (annexées par l’Italie), mais engloba la quasi-totalité de la Bosnie-Herzégovine. Parallèlement, un Conseil antifasciste de la guerre de Libération de Croatie (ZAVNOH) rassembla la résistance croate au sein des partisans (Yougoslavie) de Josip Broz Tito. En 1945, la Croatie fut libérée comme le reste de la Yougoslavie par les partisans communistes. Dès novembre 1943, les partisans annoncèrent leur projet de mettre en place une nouvelle Yougoslavie qui serait fédérale. La République socialiste de Croatie devint un État fédéré au sein de la République fédérale populaire de Yougoslavie (de 1945 à 1963), puis de la République fédérale socialiste de Yougoslavie (de 1963 à 1990), toutes deux composées de six républiques.

Le 25 juin 1991, à la suite des premières élections multipartites de Croatie en 1990, la Croatie, comme la Slovénie, déclara son indépendance. Le gouvernement fédéral Yougoslave ne reconnut pas cette déclaration et, au nom de la préservation de l’État fédéral et de la minorité Serbe de Croatie, mena une guerre avec l’armée Yougoslave (4ème armée européenne) et des groupes paramilitaires serbes. La Croatie fut reconnue internationalement le 15 janvier 1992. La nouvelle armée croate mena des opérations contre les forces de la République serbe de Krajina soutenues par l’Armée populaire yougoslave (JNA), notamment en 1995, les opération éclair en Slavonie Occidentale et opération Tempête) pour reconquérir la République serbe de Krajina. Ces opérations entrainèrent l’exode de 150 000 Serbes, principalement vers la Bosnie-Herzégovine et la Serbie. La Slavonie orientale et la Syrmie occidentale furent rendues pacifiquement à la souveraineté croate, en 1998.

L’élection du modéré Stjepan Mesić, en 2000, à la suite du décès de Franjo Tuđman qui avait dirigé le pays au cours des dix années précédentes, a constitué un tournant politique et économique majeur. Le pays s’est démocratisé et ouvert sur l’Europe, les auteurs d’exactions pendant les conflits militaires ont été poursuivis, il a mené une politique de privatisations et s’est ouvert aux investissements étrangers. Cela s’est fait, toutefois, avec de fortes résistances internes du fait de la présence de nationalistes extrémistes dans certaines structures de l’appareil d’État (défense) et dans certaines régions (Split). La Croatie s’est officiellement déclarée candidate, le 21 février 2003, à l’adhésion à l’Union européenne et le statut d’État candidat lui a été reconnu officiellement le 17 juin 2004. L’ouverture des négociations d’adhésion avait, toutefois, été retardée jusqu’au 3 octobre 2005 du fait de la coopération jugée insuffisante de la Croatie, avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), en ce qui concerne l’arrestation de l’ancien général Ante Gotovina finalement arrêté en décembre 2005. Le pays s’est aussi porté candidat à l’adhésion à l’OTAN.

Quelques chiffres :  Indépendant depuis 1991, La Croatie est classée 117 ème pays par sa population (4 491 543 hab) , 124 ème par sa superficie (56 542 km²) et surtout 89 ème pays a être traversé par le BFTT.

Sa capitale : Zagreb.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Croatie