OPEP « Actualités – Breizh Flag Trip Tour

Archive pour le mot-clef ‘OPEP’

Le Qatar, 93ème pays du BFTT !

mardi 15 septembre 2009

Après le Yemen, nous restons sur la péninsule arabique et amenons notre Gwenn Ha Du au Qatar au sein même de sa capitale Doha ! Quel sera le prochain pays traversé par le BFTT ? En attendant, un peu d’histoire sur ce pays :

Le Qatar (prononcé Katar) (en arabe : دولة قطر) est un émirat du Moyen-Orient d’une superficie de 11 427 km². Il est situé sur une petite péninsule entourée par l’Arabie saoudite au sud et le golfe Persique au nord. Sa capitale est Doha. La langue officielle est l’arabe et la monnaie le rial qatari.

Le Qatar est un important producteur de pétrole et membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Après avoir été dominé par les Perses pendant des milliers d’années puis plus récemment par le Bahreïn, les Ottomans ou encore les Britanniques, le Qatar est devenu un État indépendant le 3 septembre 1971. À la différence de la plupart des émirats voisins, le Qatar a refusé de devenir un membre des Émirats arabes unis ainsi que de l’Arabie saoudite. Malgré un climat aride et difficile, le Qatar a toujours connu une présence humaine durant des milliers d’années. Cette présence est le fait de plusieurs tribus nomades ou sur les côtes avec de petits villages de pêche. Les tribus se sont combattues pour les terres les plus lucratives, formant et cassant ainsi des coalitions entre elles.

Les Portugais occupèrent le détroit d’Ormuz, puis Mascate et Bahreïn. En 1517, ils prirent le Qatar et imposèrent leur contrôle maritime et commercial dans le Golfe. En 1538, ils furent chassés de la région par les Ottomans qui dominèrent le Qatar durant quatre siècles. Les Ottomans n’imposeront pas la langue turque aux habitants, cette langue restant le seul apanage de l’administration. Au cours du XVIIe siècle, le pays fut marqué par de violentes rivalités entre les tribus désirant contrôler le territoire. Les conflits entre tribus se poursuivirent jusqu’au début du XIXe siècle, alors que les Britanniques décidèrent d’intervenir.

Les Britanniques ont tout d’abord considéré le Qatar et le Golfe Persique comme une position intermédiaire stratégique pour leurs intérêts coloniaux en Inde, mais la découverte de pétrole et d’hydrocarbures cent ans plus tard va changer leur vision. Pendant le XIXe siècle, période de développement des entreprises britanniques, la famille Al Khalifa règne sur la péninsule qatarie et l’île de Bahreïn. Bien que le Qatar soit une possession légale, des contestations naissent, le long du littoral oriental dans les villages de pêche de Doha et d’Al Wakrah, envers la domination des Bahreïnis Al Khalifa. En 1867, les Al Khalifa lancent une offensive massive contre les rebelles qataris en envoyant une force navale à Wakrah. Malgré le succès de l’opération, l’agression bahreïnie viole un traité de 1820 entre le Royaume-Uni et les Bahreïnis. La réponse diplomatique britannique ne se fait pas attendre, le colonel Lewis Pelly responsable du protectorat commence des pourparlers avec un responsable du Qatar. Ces pourparlers aboutissent à une séparation tacite du statut du Qatar d’avec celui de Bahreïn. L’homme choisi pour négocier avec le colonel Pelly était un entrepreneur respecté et un résident de longue date de Doha : Muhammed Ben Thani. La famille Al Thani, avait été relativement inactive dans la politique de Golfe, mais cet évènement lui assure l’ascendant sur le Qatar en tant que famille régnante, une dynastie toujours en place à ce jour.

La Seconde Guerre mondiale remet en cause l’emprise des Britanniques sur leur Empire, particulièrement quand l’Inde fut devenue indépendante en 1947. L’incitation à un retrait semblable des émirats du Golfe s’est accélérée pendant les années 1950 et les Britanniques ont bien accueilli la déclaration d’indépendance du Koweït en 1961. Sept ans plus tard, ils annoncent officiellement qu’ils se désengageront (politiquement, mais pas économiquement) du Golfe dans un délai de trois ans. Le Qatar, Bahreïn et sept autres États forment une fédération. Néanmoins, des conflits régionaux amènent le Qatar à déclarer son indépendance vis-à-vis de la coalition qui devient les Émirats arabes unis. 1971 marque la naissance du Qatar comme État souverain et devient membre de l’Organisation des Nations unies.

En 2005, le Qatar est dirigé par l’émir Hamad bin Khalifa Al Thani, qui a pris les commandes du pays en renversant son père Khalifa bin Hamad Al Thani en 1995 tandis que celui-ci était en vacances en Suisse (il vivra en exil en France puis en Italie jusqu’en 2004, date de son retour au Qatar). Sous l’émir Hamad bin Khalifa Al Thani, le Qatar a enregistré de nombreuses réformes sociales (droits des femmes) et politiques ; le nouvel émir apparaît comme beaucoup plus libéral que son père. Il dote aussi le pays d’une nouvelle constitution et il a créé Al-Jazira, la CNN arabe, qui est pour beaucoup dans la notoriété du pays. En 2004, un attentat probablement orchestré par les Russes tue le président tchétchène exilé au Qatar. En 2005, un attentat-suicide visant un petit théâtre à Doha a tué un ressortissant britannique, professeur d’anglais et de théâtre. Cet évènement a choqué le pays qui n’avait jamais auparavant connu d’acte terroriste.

Quelques chiffres :  Indépendant depuis 1971, Le Yemen est classé 154 ème pays par sa population (928 635 hab) , 156 ème par sa superficie (11 437 km²) et surtout 93 ème pays a être traversé par le BFTT.

Sa capitale : Doha.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Qatar